Une histoire qui peut se décrire en 3 actes...

Acte 1.

L’association « Le Rayon de Soleil de Cabrespine » à but non lucratif a été créée à l’initiative de Monsieur Tissières, Maire de Cabrespine et a vu le jour le 30 juillet 1969. Ceci grâce à l’ancienne propriétaire, Madame Daumet qui légua sa maison et toute sa fortune à la Mairie de Cabrespine.

L’association locale va parallèlement se fondre au sein d’un collectif d’associations « Fédération des Rayons de Soleil de l’Enfance », reconnu d’utilité publique en avril 1975 et regroupant une quinzaine d’associations ainsi qu’une œuvre d’adoption internationale.

Maître Rollet, avocat, est l’inspirateur des Rayons de Soleil, il s’est efforcé, à travers la mise en place de la fonction de juge des enfants, de considérer l’enfant dans une perspective éducative.

Les premiers enfants arrivèrent au Rayon de Soleil de Cabrespine en 1970. Cette structure d’accueil répondant aux besoins d’enfants en difficultés, va s’organiser et s’institutionnaliser au fil du temps dans un secteur d’activité en pleine structuration, jusqu’à son habilitation au titre de la Protection Judiciaire de la Jeunesse et de l’Aide Sociale à l’Enfance le 30 avril 1989.

Acte 2.

L’arrivée en 1993 d’un directeur professionnel certifié, M. Vaxivière, fonde l’élaboration et la mise en œuvre du premier projet institutionnel, en lien étroit avec les besoins et préconisations des autorités départementales. Les locaux vétustes ne correspondent plus aux normes de sécurité, d’hygiène et de confort, une restauration s’impose, le besoin s’en fait sentir depuis longtemps. Rien n’aurait pu avoir lieu sans le soutien total et agissant du Conseil Général de l’Aude.

Les années 1994 et 1995 vont être les années d’une réorganisation et de réhabilitation de la structure historique « Maison d’Enfants de Cabrespine ».

 

A partir de 1994 est négocié avec le Département, un principe de démarche expérimentale de l’établissement autour de trois axes :

- la recherche de dispositifs innovants autour de la diversification et de la personnalisation de réponses adaptatives dans un contexte d’internat rénové,

- la mise en place d’actions éducatives au domicile permettant un soutien et des réponses adaptées évitant le recours à un placement massif,

- le recours à un travail de lien et de guidance familiale, à travers un dispositif d’entretiens familiaux à visée thérapeutique.

En 1998, ayant acquis un terrain jouxtant la maison d’enfants, l’association Cabrespinoise va commencer à structurer les moyens de son action par la construction d’un bâtiment administratif qui dissociera les espaces d’hébergement de ceux des interventions techniques et administratives.

Dès 2000, en concertation avec les services de l’Aide Sociale à l’Enfance et le S.A.N.T., l’équipe du « Rayon de Soleil de Cabrespine » va mettre à l’étude un projet de service alternatif permettant d’accueillir autour de prise en charge à caractère sportif et culturel, lors des week-ends et des vacances, des enfants confiés par l’Aide Sociale à l’Enfance et scolarisés ou accueillis en semaine dans des structures médico-sociales (ITEP, IME ou pédopsychiatrique : hôpital de jour, UDASPA). 

 

L’association va faire l’acquisition en 2001 d’une propriété aux portes de Carcassonne sis sur le hameau de Maquens. La démarche d’expérimentation institutionnelle va se poursuivre et s’expliciter dans la mise en chantier d’un projet de réorganisation globale de l’établissement.

 

Ce projet va, dès 2004, s’inscrire dans une dynamique de mise en chantier du Schéma Départemental de Protection de l’Enfance qui va définir les objectifs, les orientations et les dispositifs de réponses du département en matière d’Aide Sociale à l’Enfance. Il va s’actualiser en concertation avec l’unité départementale dans un projet immobilier prévoyant la création de deux structures complémentaires sur la propriété de Maquens.

 

De ce fait, en 2009, une réorganisation structurelle du fonctionnement va s’organiser comme suit :

- l’internat « Maison d’enfants de Cabrespine » va se repositionner sur sa configuration d’origine : accueil d’enfants (garçons et filles) de 3 à 16 ans pour un effectif de 14 à 17 places,

- la continuité du Service Accueil Week-ends Vacances sur la propriété de Maquens avec un fonctionnement en alternance, un week-end sur deux d’un groupe de sept petits (7 à 14 ans) et de sept adolescents (de 14 à 17 ans) sur une logique de projets sportifs et culturels.

- la délocalisation des adolescents et jeunes majeurs sur un groupe de dix adolescents et jeunes majeurs, créé sur Maquens (S.3.A.) et fonctionnant du lundi au vendredi,

- le regroupement de toutes les actions (immatérielles) liées aux prises en charges séquentielles au sein d’un service autonome et mutualisé (S.A.F.E.) créé sur Maquens.

 

Les prises en charge de jour :

  • Consultations,

  • Ateliers éducatifs

  • Travail familial

  • Groupe de parole

  • Prise en charge ambulatoire

 

Les coordinations et le travail en réseau :

  • Réunions institutionnelles

  • Réunions inter-équipes

  • Supervisions.

 

Acte 3.  

L’association pour répondre aux besoins départementaux va intensifier ses actions en direction du public préadolescent.

C’est dans ce contexte qu’en mars 2016, l’association « Le Rayon de Soleil de Cabrespine » met en œuvre un nouveau projet avec la création d’un nouveau service d’accueil de 7 places dédiées aux préadolescents : la villa 1.

Mettant fin à une période d’instabilité managériale, un nouveau directeur, M. Mauran, est nommé.

Dès lors, l’activité va atteindre son cours normal, une mise en conformité s’élabore et une réflexion s’engage afin de réécrire un projet d’établissement ancré dans notre réalité actuelle.

Le S.E.F.A.E. à Cabrespine devient le Pôle Petite Enfance conformément aux engagements pris par une précédente direction : 19 enfants de 3 à 12 ans sont accompagnés à partir de ce lieu. Deux groupes sont créés, les locaux sont réaménagés en ce sens et les projets adaptés à cette nouvelle configuration.

L’installation du service préadolescents dans la villa sur le site de Maquens avait amené le service S.A.W.E.V. vers d’autres lieux de prise en charge (gîte, camping, …). Cette situation pour intéressante qu’elle soit, devenait coûteuse et lourde à gérer. Le S.A.W.E.V. a été sédentarisé sur une villa située à Villegly. Ce qui n’empêche nullement les transferts et autres sorties constitutifs du projet de ce service. Ce dernier a été revisité, certains aménagements ont nécessité un accord d’entreprise. Un calendrier d’accueil plus attractif a pu ainsi être proposé aux CMS.

Tous ces projets s’inscrivent dans les orientations du service de l’Aide Sociale à l’Enfance de l’Aude afin d’accompagner les enfants et leurs familles en difficultés avec des prises en charge personnalisées, adaptatives, avec une offre diversifiée de services permettant une transversalité et un parcours de la prise en charge de l’enfant sans rupture.

Pour ce faire et pour répondre aux besoins du département en accueil de préadolescents en grande difficulté, fin 2016, nous avons demandé, au Conseil Départemental une extension de 6 places comme le permettait notre autorisation de fonctionnement passant ainsi d’une capacité de 69 à 75 places. Cet accueil a débuté dès le début du mois de janvier 2017 et se réalise sur une villa que nous louons à Villalbe.

Comme précisé dans le préambule de ce budget prévisionnel, de nouvelles extensions sont prévues pour 2020, une villa 3 pour 6 préadolescents supplémentaires, 6 places en AFD, 2 assistants familiaux pour 4 enfants.

Ainsi, notre autorisation pour 2020, extension comprise sera de 89 places.

L’acte 3 par souci de qualité, nous oriente vers un regroupement se traduisant après Cabrespine et Maquens par un troisième lieu.

C’est en ce sens qu’au travers d’un nouveau projet immobilier, nous avons pour objectif de renforcer notre capacité à intervenir dans le champ de la protection de l’enfance sur le département de l’Aude.

© 2017 Rayons de Soleil 11. Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now